Flux commerciaux et multiplicateurs budgétaires
(Avec Matteo Cacciatore)
Montre de manière analytique et selon un modèle quantitatif de cycle économique estimé avec inférence bayésienne que les multiplicateurs budgétaires peuvent être plus importants dans les économies plus ouvertes au commerce, même lorsque les augmentations budgétaires impliquent un déficit commercial.

Politiques vertes, dynamique des investissements globaux et effets d’époque
(Avec Giuseppe Fiori)
Développe un modèle de croissance néoclassique avec des entreprises hétérogènes et montre que la répartition sous-jacente de ces entreprises est essentielle pour les implications macroéconomiques d’une taxe sur le carbone.

Assainissement des finances publiques avec réduction des salaires du secteur public
(Avec Juin-Jen Chang, Hsieh-Yu Lin et Shu-Chun S. Yang)
Démontre qu’une réduction exogène des salaires du secteur public peut réduire les salaires du secteur privé réels à court terme, en fonction du degré de rigidité des salaires nominaux et des frictions au niveau de la mobilité de la main-d’œuvre.

Heures de travail et emploi au cours du cycle économique
(Avec Matteo Cacciatore and Giuseppe Fiori)
Met de l’avant un ensemble parcimonieux de fonctionnalités dans un modèle quantitatif de cycle économique avec des frictions de recherche et d’appariement afin de garantir que le modèle puisse reproduire le rapprochement des marges de main-d’œuvre avec elles-mêmes et avec les données macroéconomiques.

Risque souverain et informations fiscales : regard sur la situation sur le plan du défaut des États américains, dans les années 1840
(Avec Huixin Bi)
Élabore une nouvelle mesure des informations fiscales pour les gouvernements des États américains, sur la base d’articles de journaux des années 1830 et 1840. Constate que l’impact de ces mesures des informations fiscales au niveau des États sur le cours des obligations varie d’un État à l’autre et d’une période à l’autre (avant et pendant la crise).